Originaire du Cameroun, Elisabeth Moussous obtient en 2014 le grade de Master dans la classe d’Yves Sotin au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Elle est ensuite admise à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris où elle participe aux master-classes de Philippe Jordan, de Hedwig Fassbender, de Janina Baechle et de Regina Werner.

Elisabeth Moussous obtient alors les deux prestigieux prix lyriques décernés par les mécènes de l’opéra de Paris : le prix du Cercle Carpeaux puis le prix de l’AROP.

On l’entend à l’Opéra de Paris dans la seconde mère de la création mondiale de Maudits les Innocents (Mikel Urquiza et al.), dans le rôle-titre d’Iphigénie en Tauride (Gluck), dans les Vier letzte Lieder (Strauss), dans Miss Wingrave d’Owen Wingrave (Britten), ainsi qu’en concert à l’Opéra Garnier et au Musikverein de Vienne.

En parallèle, elle se produit au Zénith de Pau et à l’Auditorium Baluarte dans le Requiem de Verdi, ainsi qu’à Biarritz dans lesWesendonck Lieder (Wagner).

Elle a fait ses débuts sur scène avec la Contessa dans Le nozze di Figaro et Arbate de Mitridate re di Ponto (Mozart), Gertrud de Hansel und Gretel (Humperdinck), Simone des Mousquetaires au couvent (Varney), une paysanne de Treemonisha (Scott Joplin) aux côtés de Grâce Bumbry, ainsi que l’Amie de Du jour au lendemain (Schönberg).

En 2019, Elisabeth Moussous est admise à l’Accademia Verdiana du Teatro Regio de Parme.

Elle y perfectionne les rôles d’Aïda, Leonora de La forza del destino, Elvira d’Ernani, Abigaille de Nabucco, Leonora de Il Trovatore, auprès de grands artistes et de spécialistes de Verdi, dont Anna Pirozzi, Barbara Frittoli, Sonia Ganassi, Lucetta Bizzi, Leo Muscato, Alessandro D’Agostini, Giulo Zappa, Rafaele Cortesi, Franscesco Izzo et bien d’autres.

On pourra entendre Elisabeth Moussous au festival Verdi 2019 du Teatro Regio (Parme).

Pour les saisons à venir, elle travaille en parallèle avec la soprano internationale Sylvie Valayre les rôles d’Elisabeth de Tannhäuser et Senta de Der fliegende Holländer (Wagner) et les rôles-titres d’Ariadne auf Naxos (Strauss) et Tosca (Puccini).